Introduction


Lorsqu'on mentor la connexion profonde à la nature on cherche à faire émerger les 8 attributs de la connexion. (diagramme 8 attributs)

Ces attributs émergent grâce à plusieurs facteurs fondamentaux :

- des expériences dans la nature engageant pleinement notre système nerveux

- partage des expériences au sein d'un groupe permettant d'approfondir et intégrer l'expérience. (diagramme connexion nature/groupe)

 

Les 8 attributs représentent donc l'étoile polaire de la connexion

 

Comment nous nous connectons à nous même, aux autres autour de nous et la nature qui nous entoure aujourd'hui ? 

 

Lorsque Jon était enfant, Tom Brown l'invita chez lui afin de lui montrer son "musée de la nature". Tom avait chez lui une collection de squelette de mammifère classé par famille, il prit un crâne et le tendit à Jon en lui posant cette question : 

"- qu'est ce que c'est selon toi ?"

Jon réfléchit… les dents sont assez grosses avec de belles canines, l'animal doit manger de la viande !!! il se souvient alors de son chien et de son expérience de lui soulever les babines pour observer ses dents, il pense alors que c'est la même chose et répond à Tom

" c'est un chien domestique"

" oui c'est ça, comment le sais tu ?" demande Tom

Jon partage alors l'histoire avec son chien puis Tom lui tend un autre crâne. Jon trouve à nouveau la réponse, un chat domestique !!!.

 

Dans cette histoire on peut voir la connexion à la nature représenté par les expériences que se remémore Jon. La connexion aux gens quant à elle est représenté par Tom Brown qui posent des questions.

 

L'essence du mentorat correspond donc à exposé quelqu'un à une expérience puis de lui poser des questions à ce sujet. Cela permet à cette personne de "re-visiter" son expérience en étant invité à partager et expliquer ce qu' elle à expérimenté.

Un autre niveau de question invite ensuite à approfondir l'expérience à un niveau plus subtile, plus profond. Cela entraîne souvent une "réalisation" chez la personne interrogé qui à le sentiment que quelque chose "s'ouvre" en elle.

Quelque soit la réalisation, la personne expérimente une sensation corporelle, cette personne sent qu'elle avance et qu'elle a découvert quelque chose par elle même, elle se sent plus forte !!

 

Dans l'histoire plus haut on peut remarquer que Tom "n'enseignait" pas Jon, il le guidait aux travers de questions.

 

Cette manière de transmettre se retrouve dans les cultures connectés à la nature du monde entier. Ceci représente donc une expérience commune à l'ensemble de l'humanité puisque tous nos ancêtres étaient chasseurs cueilleurs.

Pour ainsi dire, l'être humain est originellement "conçu" pour expérimenter cette manière de transmettre et recevoir.

 

Or ce que l'on peut constater aujourd'hui c'est que cette connexion n'a plus lieu, tout du moins au niveau permettant de faire émerger simultanément en l'être humaine les 8 attributs.

 

  • Comment se fait-il que cette connexion ne soit pas soutenue et valorisé aujourd'hui ?
  • Si l'on souhaite rétablir cette connexion, qu'est ce que nous devons mettre en œuvre ?

Qu'est ce que la connexion ?


Si l'on aborde cette question du point de vue de la neurobiologie (une couche de connexion seulement !!!, la connexion dont il est sujet ici ne serait se résumer à cela...) on remarquera qu'il y a des connexions qui sont formées dans notre cerveau entre les différents neurones. Littéralement lorsque nous apprenons quelque chose ou lorsqu'on nous pose une question, de nouvelles connexions se crée dans notre cerveau.

A son meilleur niveau, le mentorat aide et favorise par conséquent ce processus biologique. Il lui permet d'advenir et de s'étendre.

Un des objectifs fondamentaux du mentorat est de développer la stimulation des sens  par rapport : 

  • au paysage qui nous entoure
  • au groupe dans lequel on s'inscrit
  • à soi même

Une autre approche possible pour aborder la connexion serait d'associer cela au développement de nos relations. Par exemple lorsque je vais sur ma place médecine, je passe à côté d'un arbre que je n'ai jamais remarqué jusqu'au jours ou le soleil éclaire celui ci comme jamais il ne l'a été auparavant. Je suis alors profondément touché par sa beauté. Le fait de se remémorer cet expérience une fois revenue chez moi (par le partage de l'histoire ou noter cela dans un journal) me permettra d'intégrer d'avantage cette expérience et de développer de la curiosité vis à vis de cet arbre la prochaine fois que je passerai à coté.

 

Pour les Bushmen la connexion représente les relations qu'ils tissent avec l'ensemble de l'écosystème qui les entourent. Ils associent littéralement ces relations à des "liens", des fils, qui s'épaississent avec le développement de ces relations. Pour les Bushmen le rôle de la culture est de développé de puissant lien de connexion avec tout les aspects de la vie, la communauté, le soleil, la lune, les étoiresl'environnement dans lequel ils s'inscrivent. 


Qu'est ce qui bloque la connexion ?


De manière général lorsque les gens reconnecte et travail sur ce chemin de la connexion ils expérimentent beaucoup d'engouement puis quelque chose vient bloquer ce processus. La personne se trouve alors incapable de continuer si elle reste isolé.

LA PEUR

La sécurité

Est ce que je vais être en sécurité dans la nature ? qu'est ce que cela veut dire d'être en sécurité dans la nature ? (danger objectif, danger subjectif etc)

La première chose à faire sera donc d'effectuer des recherches. Cela sera d'autant plus important si vous accompagnez des gens. 

Dans le cas du mentorat on commence toujours par inciter les gens à se concentrer sur les risques et les dangers réels qu'ils pourront être amener à rencontrer.

Qu'est ce que vous savez sur les danger réels qui sont présents dans la région ou vous vivez ?

  • Qu'est ce que vous savez sur les tiques et comment vous prémunir de la maladie de Lyme ?
  • Quels sont les espèces d'arbres les plus susceptibles d'être un danger en condition venteuse ?
  • etc

Guider les gens pour qu'ils deviennent compétent à ce niveau et comment se comporter de manière approprié est vraiment clef.

 

Cette notion de sécurité est fondamental dans la connexion. Lorsque je me sens vraiment en sécurité alors je suis en mesure de m'ouvrir et créer du lien avec ce qui m'entoure que ce soit au niveau de la nature comme des gens. Si jamais vous ne vous sentez pas en sécurité seul dans la nature vous pouvez trouver une personne avec qui partagé ces expériences.

 

La stigmatisation social

Si jamais il n'y a pas de soutien autour de nous, que personne s'intéresse à cette démarche de la connexion cela peut créer un frein...

Passer du temps dans la nature sur une place médecine peut sembler complètement "improductif" et une perte de temps pour l'entourage… Il est donc important de bien être conscient de ce que cela apporte. Si jamais vous accompagnez des gens il est important de mettre en lumière les bénéfices qu'ils retireront de ces pratiques et ainsi stimuler l'ancrage de cette personne.

"J'ai de bonne raison de me connecter profondément à la nature au regard des bénéfices que cela m'apporte." 

 

Un autre aspect important est de ne pas "forcer" l'entourage à découvrir ce qu'est la connexion, cela crée souvent beaucoup de résistance et de la frustration.

Lorsqu'on commence sur ce chemin il est donc primordial de ne pas être isolé et de rechercher des gens qui ont les mêmes centres d'intérêts.

L'INCONNUE

Il peut advenir qu'on est le sentiment de ne pas savoir ce qu'est le mentorat et ce qui est possible de faire.

On peut également sentir que l'on manque de compétences et de techniques.

Pour contourner ces blocages cherchez des rôles modèles qui connaissent bien cela.

Participer à des stages ou cette approche est mis en pratique ou rejoignez des groupes de personnes qui commencent à mettre cela en œuvre régulièrement près de chez vous (des outils seront bientôt disponible pour faciliter cela !!)

LES CROYANCES LIMITATIVES

"Je n'y arriverais jamais…"

"Et si jamais…"

Il est important d'être vigilant sur cet aspect !!!!

LE MANQUE D'ACCES

"Je n'ai pas accès à la nature sauvage…"

"Je peux pas faire cela chez moi…"

La nature est omniprésente même en ville on peut se connecter profondément grâce aux oiseaux par exemple. 

Recherchez les parcs et les chemins que vous pouvez explorer à proximité autour de vous.

Planifiez des voyages réguliers pour être en contact étroit avec une nature sauvage si besoin. Ne pas hésiter à mettre à profit son propre jardin voir le parc de l'immeuble !!!

LE TEMPS

Cet aspect revient souvent dans ce qui bloque la connexion. Le manque de temps et le sentiment d'être trop occupé peuvent représenter de réels obstacles.

Ces liens, ces relations avec la nature peuvent se créer simplement en prêtant attention 5 min ici, 5 min par là. Ce qui importe ici n'est pas la quantité mais la qualité de présence !!


Comment créer des systèmes facilitant la connexion


- Qu'est ce qui influence la connexion et de quoi à t-elle besoin pour advenir ?

Un des plus gros besoin de la connexion est le sentiment de sécurité. Ce sentiment doit être bâtit entre le gens mais aussi envers la nature (c'est pour cette raison que l'on commence par l'étude des dangers et des risques).

 

Un autre aspect fondamental à prendre en compte est le fait que notre connexion est limité par le niveau atteint par le groupe auquel nous appartenons.

C'est entre autre pour cela qu'il est vraiment important de rejoindre des gens souhaitant mettre en œuvre une connexion profonde à la nature. De la sorte il y aura une croissance à la fois au niveau individuel et collectif.  

INTRODUCTION AU CONCEPT DE REGENERATION CULTUREL

(diagramme des 4 cadrans)

Dans notre contexte moderne nous maîtrisons bien ce qui touche à l'enseignement et la récréation car nous sommes régulièrement exposé à ce modèle depuis notre enfance.

A contrario nous n'avons pas d'expérience du modèle de la connexion. Par conséquent nous avons une réelle difficulté de compréhension vis à vis de la connexion et de manière plus général du rôle de la culture.

 

Du point de vue Indigène la fonction de la culture est de connecter les choses entre elles pour l'être humain. La culture à donc pour rôle de connecté chaque individu à son environnement naturel, à lui même et au groupe dans lequel il s'inscrit. 

Le contexte moderne dans lequel nous évoluons s'apparente donc, du point de vue indigène, à une culture "endommagé".

La culture dans lequel nous évoluons ne parviens pas à nous connecter à notre environnement, elle n'offre pas non plus les outils et les expériences permettant à chaque individu de savoir qui il est vraiment, quels sont ses talents et ses dons et comment les mettre au service de l'ensemble de l'écosystème etc...

Les cultures ayant subit l'épreuve du temps et démontré leurs capacités à vivre au même endroit pendant des milliers d'années sans dégrader l'environnement mettent toutes en priorité la connexion. 

Le plus important dans ces cultures connectés à la nature n'est pas de savoir le nom des plantes et des animaux etc mais le lien, la relation que chaque individu tisse avec chaque élément de la nature, lui même et sa communauté. 

Plus on se sent séparé d'un système plus on est dangereux pour ce système… 

Le contexte environnemental actuel en est la triste démonstration.

 

De la même manière que la culture influence l'individu et au delà le groupe, l'individu et le groupe peuvent façonner la culture...

Régénérer la culture consiste donc à redonner à cette dernière le rôle qui lui est originellement attribué. Pour que cela fonctionne il ne suffit pas de le penser, le lire ou le dire, il faut le mettre en œuvre, le mettre en pratique. De la même manière que cela ne sert à rien de lire des articles ou des cours sur la musculation pour faire augmenter la taille de ses biceps, la régénération culturelle advient sur le "terrain" avec soi même, les autres et la nature en même temps. De manière simplifié cela consiste à réunir un groupe de gens, vivre une expérience stimulant l'ensemble des sens dans la nature puis partagé l'histoire de ce qui a été vécu. S'écouter respectueusement et attentivement les uns les autres puis approfondir l'expérience en se posant de bonnes questions guidé par la curiosité du moment.

C'est entre autre pour cette raison que ces "cours" ne vous sont accessible qu'après avoir vécu l'expérience. L'ensemble des informations transmises ici auraient "pollué" en quelque sorte votre expérience, elles auraient potentiellement "orienté et réduit" votre perception. Plutôt que d'être pleinement présent dans vos sens et dans l'instant, le mental mis de côté au profit du vécu corporel, vous auriez potentiellement mis le mental en avant, cherchant à analyser, comprendre "pourquoi" et "comment".

La connaissance est dans l'expérience dans la connexion non dans l'information.

 

Mettre en priorité la connexion ne signifie pas délaissé ou dévaloriser le modèle éducatif ou récréatif. C'est le contraire qui se passe en réalité. La connexion dynamise le modèle récréatif et éducatif. 

Cet aspect est bien démontré par le documentaire "l'autre connexion" de Cécile Faulhaber. Les enfants participant à "l'école de la nature" ne se voient pas "enseigner" la nature, cela ne se limite pas non plus à "jouer" dans la nature. Les enfants sont guidés de manière invisible en étant entouré d'une communauté mettant en priorité la connexion. Ce sont les questions et la curiosité des mentors qui "allume" le feu de la curiosité et de la passion des enfants. Ces mêmes enfants qui, lorsqu'ils se retrouvent en "classe" pour apprendre les sciences académiques, "adorent apprendre" comme peut le souligner l'enseignante...

L'expérience du modèle de la connexion bonifie l'expérience du modèle éducatif.

LES DIFFERENTS MODES DE TRANSFERT

L'enseignement/l'éducation

Ce modèle que nous connaissons bien correspond au transfert d'informations.

Si nous prenons un exemple concret cela correspond aux activités où l'on est exposé à différentes formes de média (internet, livres, documentaires etc)

Du point de vue du mentorat de la connexion à la nature (donc dans un contexte où l'on met en priorité la connexion) les outils utilisés dans ce cadre correspondent aux guides naturalistes, documentaires etc

Du point de vue des stratégies de mentorat, c'est la manière dont l'information va être transmise qui importe. La notion clef étant de partir de la curiosité de la personne mais aussi de "l'endroit" où elle se situe. Souvenez vous de l'histoire de Jon et Tom Brown "si tu m'amène demain la liste de tous les mammifères vivant dans la région alors je te donne ce guide sur les mammifères…" 

 

Les loisirs/récréations

 Ce modèle correspond aux expériences dans la nature, aux activités que l'on fait dehors pour se ressourcer, lorsqu'on fait du cheval, de l'escalade, du surf, de la randonnée etc ainsi que les différents jeux dans la nature  

Du point de vue du mentorat de la connexion à la nature les outils utilisés dans ce cadre sont des jeux, des aventures, des chasses aux trésors etc ainsi que tout ce qui va permettre de développé ses compétences dans la nature (faire du feu par friction, dormir dehors dans un abri de survie etc)

Concernant les stratégies de mentorat un des points clefs ici est ce que l'on appel "la passion des enfants". On va chercher à activer cet effet d'adrénaline dans les activités proposés et que celles ci soit "fun" et engageantes.

 

Connexion à la nature

 

Ce modèle correspond aux expériences permettant de se connecter à la nature. On retrouvera ici les activités comme l'ornithologie, l'herboristerie ou encore exploré la nature qui nous entoure en sortant des sentiers battus...

 

Du point de vue du mentorat de la connexion à la nature les outils utilisés dans ce cadre correspondent aux routines fondamental de connexion profonde à la nature (place médecine, partage des histoires, langage des oiseaux, étendre ses sens etc)

Par rapport aux stratégies de mentorat un des points fondamentaux sera de veiller à ne pas être isolé et de pouvoir partager ses histoires quotidiennement avec une personne qui pratique aussi les routines.

 

Connexion profonde à la nature

Ce modèle correspond aux expériences permettant de tisser un véritable lien avec son environnement. On retrouvera ici les activités que sont les routines de connexion à la nature et tout spécialement la place médecine avec un engagement sensoriel poussé envers l'ensemble des espèces environnantes.

Du point de vue du mentorat de la connexion à la nature les outils utilisés dans ce cadre correspondent aux cycles naturels (inspirer, motiver, concentrer etc), le "livre de la nature" ainsi que l'approfondissement des perceptions sensoriels.

Par rapport aux stratégies de mentorat on arrive ici au plus haut niveau avec du mentorat personnalisé. C'est approche vise à développer une profonde relation avec l'ensemble de l'environnement qui nous entoure (arbres, buissons, oiseaux, plantes, mammifères, reptiles, amphibien, insectes, eau, sol, climat, pistage, espèces hérités, savoirs traditionnels locaux, ancêtres, générations futures, communauté etc …) 

MODELER LA CONNEXION

La connexion profonde à la nature n'est pas uniquement une histoire de contenu (connaître la nature). C'est avant tout une histoire de "conduite"... On pourrait dire que les "symptômes" de la connexion profonde à la nature sont les 8 attributs de la connexion.

 

- Qu'est ce qui fait émerger les 8 attributs ?

 

Une étude au sein de l'institut des 8 Shields à été réalisé à ce sujet. La problématique posé comme point de départ était "- qu'est ce que les gens qui se sont mis à manifester les 8 attributs de la connexion en moins de 2 ans ont en commun ?"

Parmi toutes ces personnes parvenu à ce degré de conduite, elles avaient toutes en communs les facteurs suivants : 

- pratique régulière des routines de connexions à la nature

- compétences consciente dans l'art de mentorer

- pratique régulière permettant de transmuter les deuils et routines de reconnexion

- exposition régulière à des personnes incarnant les 8 attributs et dont le cheminement fait office de rôle modèle.

 

Cette étude nous montre que ce processus prend du temps mais qu'il nécessite aussi un écosystème permettant de parvenir à  l'objectif visé. 

  

C'est dans ce sens que ce modèle de la connexion est difficile à comprendre sans l'avoir vécu, sans avoir vu des personnes l'incarner, sans avoir été "immerger" dans un groupe qui modèle cette connexion à soi, au groupe et à la nature. 

 

Si l'on souhaite régénérer la culture en réintégrant le modèle de la connexion cela ne peut se passer sans une taille critique de personnes ayant "cheminé le chemin". En effet, ce sera la manière dont ces personnes vont se conduire au sein d'un groupe qui va être vecteur de changement et donc de régénération, car leur conduite va inévitablement influencé les gens autour d'eux via les neurones miroirs. 

Ces personnes ayant cheminé le chemin sont passé au travers des "épreuves de la connexion" (peur/stigmatisation social/croyances limitatives etc). Grâce au soutien de la communauté et de l'accompagnement des mentors ces obstacles sont devenus de la "nourriture" leur permettant de grandir et mûrir pour finalement faire de ces attributs une seconde nature. Les études au sein de l'institut des 8 Shields ont montré que dans les meilleurs conditions  pratique régulières des routines de connexion , Ils ont également p

Dès lors ils sont en mesures d'accompagner les autres à faire de même, ils en sont la manifestation concrète qu'il est possible de passer au travers de ces obstacles… mais aussi et surtout que c'est souhaitable !!! 

On ne peut mentorer sans soi même avoir été mentoré. Le mentorat comme il a pu vous être décrit dans les histoires avec Tom Brown et Jon Young ou encore Tom et Stalking Wolf représente le plus haut degré. Cet expérience personnalisé est nécéssaire à mon sens pour véritablement comprendre ce que cela veut dire. 

Lorsque nous avons commencé ce module, l'accent à été mis sur le fait que les attributs de la connexion représentait l'étoile polaire du cheminement qui vous est partagé ici.